Conseil, Conformité et Validation
TÉLÉPHONE +39.051.531624
NOS BUREAUX

Lun - Ven 8:00 - 18:00

Adresse

via G. Matteotti 25/2 - Villanova di Castenaso (BO)

Des lunettes intelligentes, nous sommes en train de tester différentes solutions

Des lunettes intelligentes, nous sommes en train de tester différentes solutions

Comme on pouvait s’y attendre, notre service de télémaintenance Help4Tech a connu une augmentation significative de la demande au cours des dernières années. Les difficultés de déplacement liées à la pandémie COVID-19 et la nécessité de réduire les frais de déplacement des entreprises, ont incité plusieurs entreprises à se tourner vers nous pour essayer ce service, non seulement pour la maintenance à distance, mais aussi pour les activités d’installation et de validation. Dans le paquet Help4Tech, SPAI fournit aussi des lunettes intelligentes, dont le modèle doit être choisi avec soin pour répondre au mieux aux besoins du client. Nous allons parler avec Francesco Zanini, testeur de la SPAI.

En ce moment sur le marché, il y a plusieurs propositions de lunettes intelligentes. Quels sont les facteurs que vous évaluez lorsque vous essayez un modèle ?

“Tout d’abord, distinguons les deux principaux types de lunettes intelligentes, celles qui superposent l’image prise par la caméra sur tout le champ de vision (par exemple Epson ou Microsoft Hololens) et celles qui projettent l’image prise dans une section de la lentille (North ou Real WearD’un point de vue technologique, les premiers sont beaucoup plus avancés, qui vont réellement vers le concept de réalité augmentée. Cependant, il y a certaines limites à la meilleure façon de visualiser les contrastes entre les surfaces lorsque les couleurs sont très claires, mais c’est un problème qui peut être surmonté. Pour l’instant, nous avons décidé d’utiliser ce type de lunettes. Lorsque nous évaluons une paire de lunettes intelligentes, nous commençons cependant par considérer les activités pour lesquelles ces lunettes sont utilisées. Le technicien qui travaille avec nous à travers le service Help4Tech doit souvent intervenir dans des espaces qui peuvent être étroits, travailler pendant de longues périodes, avec les mains libres et sans obstacles. En partant de ces hypothèses, il est clair que les premiers aspects fondamentaux sont l’ergonomie et le confort d’utilisation. Nous avons besoin de lunettes qui tiennent la position (ne glissent pas vers le bas), aussi légères et robustes que possible. Par exemple, j’ai testé une paire de lunettes qui étaient technologiquement très bonnes mais avec une conformation qui les rabaissait constamment sur le visage. J’ai donc pensé les attacher à un casque, ce gadget a résolu le problème, cependant, avec ce casque, je ne pourrais plus intervenir sur la partie inférieure de la machine par manque de place.”.

Du point de vue technologique, outre le type de visualisation, quels sont les autres aspects à prendre en considération ?

Aujourd’hui, les lunettes intelligentes sont utilisées par le technicien pour encadrer la partie de la machine sur laquelle il doit intervenir, voir les informations que nous envoyons et écouter les instructions fournies. La réalité augmentée n’est pas encore utilisée à l’heure actuelle. Potentiellement, la réalité augmentée offre beaucoup plus de fonctionnalités, cependant, elle nécessite des connexions très rapides et fluides, encore difficiles à trouver dans les entreprises, en plus de cela les coûts sont très élevés, car chaque machine sur laquelle nous travaillons est différente des précédentes et donc pour chacune d’entre elles devrait être fait à chaque fois un travail de mappage des images qui serait assez coûteux. Nous utilisons actuellement un logiciel qui nous permet d’ajouter des éléments tels que des flèches, des formes ou des écritures sur une photographie de la machine que nous montrons à l’opérateur qui porte les lunettes en temps réel. Dans sa simplicité, c’est un outil très puissant. Il ne s’agit pas de réalité virtuelle mais, pour l’instant, c’est la solution la plus efficace. En outre, dans le choix des lunettes intelligentes, nous évaluons la qualité de l’image, puis la résolution de la webcam, le son, le mode de visualisation des informations avec les commandes correspondantes et la durée de vie de la batterie.”.

Sur quels modèles travaillez-vous actuellement ?

“Le modèle le plus utilisé est l’Epson Moverio BT350, un choix dicté également en accord avec les mêmes entreprises. En fait, ce modèle est facilement configurable et simple à utiliser. Lors de nos tests, nous avons également évalué très positivement Real Wear, plus avancé du point de vue technologique qu’Epson, mais plus difficile à utiliser et à configurer, ce qui a ralenti de nombreuses entreprises.”.

Continuerez-vous à tester d’autres modèles ?

“Sûrement, ce secteur sera en pleine croissance dans les prochaines années et plusieurs entreprises de haute technologie se lancent dans la production de ces supports, il suffit de penser à Google qui vient de racheter la start-up North. Nous continuerons à tester les lunettes intelligentes, afin de pouvoir également étendre la proposition à nos clients, avec différentes gammes de prix”.